Australia

  • un film de : Jean-Jacques Andrien
  • année : 1988
  • durée : 118.min
  • avec : Jeremy Irons (Edouard Pierson), Fanny Ardant (Jeanne), Tcheky Karyo (Julien Pierson), Agnès Soral (Agnès), Patrick Bauchau (André), Danielle Lyttleton (Saturday Pierson)

Synopsis

En 1955, en provenance d’Australie où il vit avec sa fille, le Belge Édouard Pierson revient dans sa ville natale de Verviers à la demande de son frère Julien. Leur famille y possède une usine de lavage de la laine en difficulté et Julien compte sur l’aide d’Édouard pour sauver l’entreprise. Durant son séjour, Édouard, veuf, rencontre Jeanne, une épouse d’origine paysanne mal intégrée dans ce milieu bourgeois. Entre eux, une histoire commence...

« Il y a dans le romanesque d’Andrien de l’incandescence italienne et de la décence anglaise, du Visconti et de l’Ivory, une formule alchimique pas bien éloignée de celle d’André Delvaux. Mais là où l’auteur de Benvenuta joue des accents, des dialogues, d’une abstraction de la mise en scène, Andrien met en évidence les difficultés d’expression, ces mots qui ne sont jamais à la hauteur de l’intensité des émotions, ces sentiments cadenassés qui éclatent brutalement en accès de sincérité. »

Fernand Denis, Le Soir, octobre 1989


In 1955, Belgian national Édouard Pierson leaves Australia, where he lives with his daughter, and returns to his hometown of Verviers at the request of his brother Julien. Their family owns a struggling wool-processing factory and Julien is counting on Édouard to save the business. Once in Belgium, Édouard, a widower, meets Jeanne, a country woman unhappily married into money. The two embark on an affair...

“Andrien’s love story has both Italian incandescence and English propriety, something of Visconti and of Ivory, an alchemy not so different to André Delvaux’s. But whereas the director of Benvenuta plays with accents, dialogues and abstraction in his mise-en-scène, Andrien emphasises the difficulty of expressing oneself, the words that never quite convey the intensity of emotions, the bottled-up feelings that suddenly burst forth in a fit of sincerity.”


Fernand Denis, Le Soir, octobre 1989

Extraits de presse

"Mais la qualité d'Andrien, comme dans ses films précédents déjà, est la manière originale et forte avec laquelle il conjugue les plans les plus différents, l'intime comme le collectif, l'affectif contre l'économique, associant géographie des lieux et des corps, trajectoires des désirs et des courants sociaux, rendant compte du réel comme peu de réalisateurs et créant, pour ce faire, une texture palpable, une matière cinématographique totale, souvent bouleversante d'évidence." Louis Danvers - Le Vif l'Express - Septembre 1989 "La tripartite de la coproduction et le bilinguisme français/anglais, reste un exemple réussi de réalisation multinationale européenne dictée par le besoin du sujet." Len - Variety - Septembre 1989 "AUSTRALIA,LE FILM DONT ANDRIEN PEUT ETRE FIER " Lire l'article complet ici Luc Honorez - Le Soir - Août 1989


Prix et festivals

  • Prix de la meilleure photographie au festival de VENISE 1989
  • Prix"Kodack Cristal Award" 1989
  • Prix Femina du meilleur film belge 1989

ARTICLES

- par Jacques Dubois - Extrait de Yale French Studies, Belgian Memories, ed. Catherine Labio, 2002 - Yale University Number - 102 - traduction en français -- texte original (EN)
- Positif - 1989
- Cotations - Film en televisie - 1989
- "A propos d'une démarche d'écriture" - Vision 1983
- Nouvel Observateur - 1989
- La Nouvelle République du Centre-Ouest - 1989
- Le Courrier
- Le Soir - 1989
- Télérama - "Sur la piste des signes" - Gérard Pangon
- Télérama (suite)
- Contreplongée
- Contreplongée (suite) - "Australia ou le temps d'un retour" - Edmond Grandgeorge
- Le Vif - "De Namur à Verviers" - Louis Danvers
- Spectacle - "De Verviers au monde entier" - Sélim Sasson
- Première - " L'histoire d'un amour fort" - Jean-Jacques Bernard
- Pan - Panoptique
- Brussels Magazine - "Cocorico"
- Knack - "Rituelen uit een bedreigde wereld" - Patrick Duynslaegher
- Film en televisie - "Vibrerende identiteitscrisis" - Dirk Michiels
- Film en televisie (suite)
- Variety - Len
- L'Express - "Le tempérament Ardant" - François Forestier
- Le Soir - "Fanny Ardant du grave au rire" - Fabienne Bradfer
- Press sheet by Brian Baxter (London)
- "Ardant Passionnément " Studio (1989)
- Amour et déclin dans le Verviers de 1955 part1, part2, part3 Première - BE (1988)


Réalisateur: Jean-Jacques Andrien
Scénaristes: Jean Gruault, Jean-Jacques Andrien, Jacques Audiard
Musique: Nicolas Piovani
Directeur de la photo: Yorgos Arvanitis
Décorateur: Herbert Westbrook
Ingénieurs du son: Henri Morelle et Gérard Lamps
Monteur: Ludo Troch avec la collaboration d'Henri Colpi

Producteurs: Marie Pascale Osterrieth et Jean-Jacques Andrien
Coproduction:
Belgique - Les Films de la Drève
France - AO Production
Suisse - Cab production Lausanne

Christian Bourgois production
Cinécinq
RTBF (Bruxelles)
Canal +

Formats: Couleur/35mm/ 1/1,66

fiche thématique de la médiathèque francophone de Belgique au format PDF

© les films de la drève - all right reserved
société de production de films cinématographiques
site web : ho! production